A la une :

L'habitat du futur

Quel sera l'habitat de demain ? Nomade, modulable, à énergie positive ? Futur Mag s'intéresse à la maison du futur

Pesticides = Homicide ?

Explosion des cancers infantiles, autisme, malformations, leucémie, troubles hormonaux...Les pesticides menacent notre santé et celle de nos enfants

Pangas et saumons : Elevage en eaux troubles

Comment les élevages intensifs de saumons et de pangas intoxiquent les consommateurs

E171 des Nanoparticules à volonté !

Des nanoparticules dans notre alimentation, un nouveau scandale sanitaire ?

Son nom est "Green"

Le documentaire sur la déforestation qui vous fera passer l'envie de manger du Nutella

Internet la pollution cachée

L'impact des datacenters et des "Clouds" sur la pollution de l'air

"Pour un monde durable sur Facebook

Retrouvez toute l'actualité de notre blog sur notre page Facebook

Construire sur l'eau

Comment tirer parti de la montée des océans en prevoyant de construire sur l'eau...

Le scandale du cuir et du Bycast au Bangladesh

Le reportage d’Envoyé spécial sur ce scandale sanitaire et environnemental.

lundi 5 mars 2007

Elioth et la montagne solaire...


Ce projet de la société Elioth nommé « Montagne solaire » vise à utiliser les dénivellations naturelles des montagnes, pour canaliser la chaleur du soleil et produire de l’électricité. Il permet des puissances installées pouvant aller jusqu'à 500 MW pour un coût d’investissement qui peut être inférieur à 1 Euros par Watt installé.

Le projet tire son origine du concept de cheminée solaire et fonctionne à partir de turbines propulsées par des mouvements d’air chauffé sous serres et happé par la dénivellation (la chaleur monte).

Ce type de centrale été imaginée au départ par Günther en 1931. Le bureau d’études SBP a construit en 1982 une centrale-prototype à Manzanares, en Andalousie qui comportait une cheminée de 200 mètres de haut. Un projet actuellement à l’étude prévoit une centrale de 200 MW en Australie ; celle-ci devrait être réalisée en 2009 et disposerait d’un tirage thermique accru grâce à une cheminée de 1000 mètres de haut !

L’idée originelle du projet Elioth est issue d’une trivialité : la surface du globe nous fournit des appuis naturels grâce au relief et en particulier grâces aux montagnes ! Dés lors, monter à 200, 1000 ou 3000 mètres ne représente plus un exploit technique majeur dans la mesure ou le conduit de cheminée épouse le relief et prend appui régulièrement sur le sol.

Il n’est cependant pas capital d’obtenir la plus grande différence d’altitude et, à puissance constante, on peut compenser une altitude faible par une grande surface de collecteur. Ce concept contourne les inconvénients inhérents à la construction d’une tour solaire de plusieurs milliers de mètres de haut, comme la difficulté technique de construire une telle structure, son impact sur le paysage, et son coût de construction.

Plusieurs axes de développement sont en cours de recherche : Limiter au maximum l’impact sur le paysage et l’environnement. Assurer la transparence du projet envers les eaux pluviales et préserver l’hydrologie du site. Trouver un dispositif léger dont l’installation ne créé aucun chantier. Réguler la production d’énergie en fonction des conditions météo à l’aide d’un « lest » thermique. Trouver des matériaux « low-cost » et écologique afin de permettre la mise en œuvre de ce système dans des pays en voie de développement

Les idées de développement associent ce système de production d’énergie à un instrument de valorisation du territoire : pourquoi ne pas imaginer par exemple des cultures maraîchères sous la serre de la centrale ?

Nous souhaitons nos meilleurs vœux de réussite à ce projet…

Plus d'infos sur : http://www.elioth.com

La vidéo de présentation du projet :

1 commentaire:

NaturaVox a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.