A la une :

L'habitat du futur

Quel sera l'habitat de demain ? Nomade, modulable, à énergie positive ? Futur Mag s'intéresse à la maison du futur

Pesticides = Homicide ?

Explosion des cancers infantiles, autisme, malformations, leucémie, troubles hormonaux...Les pesticides menacent notre santé et celle de nos enfants

Pangas et saumons : Elevage en eaux troubles

Comment les élevages intensifs de saumons et de pangas intoxiquent les consommateurs

E171 des Nanoparticules à volonté !

Des nanoparticules dans notre alimentation, un nouveau scandale sanitaire ?

Son nom est "Green"

Le documentaire sur la déforestation qui vous fera passer l'envie de manger du Nutella

Internet la pollution cachée

L'impact des datacenters et des "Clouds" sur la pollution de l'air

"Pour un monde durable sur Facebook

Retrouvez toute l'actualité de notre blog sur notre page Facebook

Construire sur l'eau

Comment tirer parti de la montée des océans en prevoyant de construire sur l'eau...

Le scandale du cuir et du Bycast au Bangladesh

Le reportage d’Envoyé spécial sur ce scandale sanitaire et environnemental.

jeudi 9 décembre 2010

Comment Eco-emballage plombe le recyclage

Eco-emballage a le monopole de la collecte des taxes pour le recyclage des déchets en France. Si on regarde de près cette société, on s’aperçoit qu'elle est contrôlée par les principaux groupes de l'agro-alimentaire, donc les fabriquant d'emballage... Il y aurait il conflit d'intérêt ? 
Le magazine "Pièce à convictions" enquête sur un organisme qui plombe la dynamique du recyclage des déchets en France.



3 commentaires:

GARNAUD Jean-Paul a dit…

Je suis favorable à la critique, mais encore faut-il qu'elle débouche sur des propositions d'amélioration.

Anne-Marie a dit…

Si l'on parie sur les industriels pour limiter les emballages, on peut toujours attendre, les industriels ne voient que leurs profits.
A nous de changer nos habitudes, mais la force d'inertie de la majorité des con-sommateurs n'arrange rien non plus.

Anonyme a dit…

les industriels paient en fonction des tonnes d'emballages qu'ils mettent sur le marché. Plus ils font d'emballages, plus ils paient. En plus avec la flambée des matières premières, ils ont bien sûr tout intérêt AU CONTRAIRE à diminuer les emballages. CQFD.