A la une :

L'habitat du futur

Quel sera l'habitat de demain ? Nomade, modulable, à énergie positive ? Futur Mag s'intéresse à la maison du futur

Pesticides = Homicide ?

Explosion des cancers infantiles, autisme, malformations, leucémie, troubles hormonaux...Les pesticides menacent notre santé et celle de nos enfants

Pangas et saumons : Elevage en eaux troubles

Comment les élevages intensifs de saumons et de pangas intoxiquent les consommateurs

E171 des Nanoparticules à volonté !

Des nanoparticules dans notre alimentation, un nouveau scandale sanitaire ?

Son nom est "Green"

Le documentaire sur la déforestation qui vous fera passer l'envie de manger du Nutella

Internet la pollution cachée

L'impact des datacenters et des "Clouds" sur la pollution de l'air

"Pour un monde durable sur Facebook

Retrouvez toute l'actualité de notre blog sur notre page Facebook

Construire sur l'eau

Comment tirer parti de la montée des océans en prevoyant de construire sur l'eau...

Le scandale du cuir et du Bycast au Bangladesh

Le reportage d’Envoyé spécial sur ce scandale sanitaire et environnemental.

mercredi 24 octobre 2007

100% d'électricité renouvelable en France, c'est possible !

Contrairement aux orientations prisent par le gouvernement Sarkozy de continuer de développer la filière de production d'électricité nucléaire (précieuse pour son ami Bouygues...), des entreprises allemandes ont prouvées qu'il était désormais possible d'alimenter un pays entier uniquement à partir d'énergies renouvelables.
En coopération avec l'institut des techniques solaires de production d'énergie (ISET) de l'Université de Kassel, les entreprises Schmack Biogas AG, Solarworld AG et Enercon AG ont présenté, mardi 9 octobre 2007 à Berlin, un système décentralisé de production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables réparties sur l'ensemble du territoire allemand, l'objectif affiché étant de couvrir, à terme, 100% de la demande électrique nationale.
Combinant différentes technologies de production et de stockage de l'énergie à partir de sources renouvelables (éolien, solaire, hydraulique et biogaz), ce système pilote innovant, raccordé au réseau électrique depuis deux mois, relie et régule 36 centrales isolées. Le système est capable de fournir de l'électricité 100% renouvelable en continu, en fonction de la demande, de manière fiable et indépendante des conditions météorologiques.

Le concept consiste à combiner de manière optimale les avantages de différentes sources d'énergies renouvelables (d'où son nom de "Kombikraftwerk" ou "centrale-combi") : centrales hydroélectriques à pompe et centrales à biogaz sont utilisées pour compenser les fluctuations de l'éolien et du photo voltaïque. Le système permet par ailleurs de compenser les inégalités régionales en termes de ressources énergétiques.


Comme le souligne Frank Asbeck, président de SolarWorld, dans un communiqué : "Ce projet-pilote permet de répondre aux besoins annuels en électricité d'une petite ville comme Stade qui compte 12.000 foyers, soit de fournir 4,15 millions de kWh. Il montre ainsi en petit ce qui est possible en grand, une couverture totale (des besoins en électricité) grâce aux énergies renouvelables"."
Le Kombikraftwerk montre que les énergies renouvelables fournissent assez d'électricité, qu'elles sont régulables à tout moment, peuvent fonctionner en association et se compensent l'une l'autre via le réseau", a renchéri Ulrich Schmack, président de la société du même nom.
Le système a été mis en place à la suite d'une demande de la chancelière fédérale lors du sommet allemand de l'énergie en avril 2006.
Pour plus d'informations (en Allemand) : http://www.kombikraftwerk.de


D'aprés les bulletins-électroniques

4 commentaires:

Dubois a dit…

Très bonne initiative et réalisation. Une expérience à faire largement connaître pour répondre aux contradicteurs des énergies renouvelables.

D'un autre côté, ce qu'oublient les tenants du nucléairen c'est ce qui se passe lorsqu'un réacteur est arrêté en urgence. Brusquement, c'est 900 à 1450 MW qui disparaissent brusquement du réseau. Cela n'a rien à voir avec des éoliennes qui peuvent manquer de vent de façon prévisible à certains moments.

Des dossiers à lire pour avoir des informations solides sur le triste avenir de l'énergie nucléaire :
Energie nucléaire - Liens

Le nucléaire sera en bien mauvaise posture dans 15 à 20 ans, et même avant.

Anonyme a dit…

Pour moi, l'énergie nucléaire est une énergie transitoire mais qui risque de durer, surtout avec la flambée du baril de brut, on peut dire que c'est un mal nécessaire, qui ne produit pas de CO2.

Quand aux Allemands, derrière leur volonté de développer les énergie renouvelables, ce qu'il disent moins c'est que la majorité de leur centrales thermiques fonctionnent au charbon et qui sont très émettrices de CO2, cherchez l'erreur...

Le plus grand espoir de l'humanité en matière d'énergie dont on parle peu, c'est le projet ITER qui met en oeuvre la fusion thermonucléaire, mais ce n'est pas pour demain.

En effet cette solution garantie une ressource quasi inépuisable de combustible, car celle-ci fonctionne avec du deutérium, un isotope de l'hydrogène, très abondant dans les océans.
Alors que l'uranium utilisé dans les centrales n'est pas inépuisables.

De plus, le fonctionnement de ces centrales du futur auront un sérieux avantage : elles ne produiront beaucoup très peu de déchets radioactifs.

Arnaud

Arno - EcoAbita a dit…

Pour reprendre le commentaire précédent, le plus grand espoir de l'humanité c'est de diminuer sa consommation.

L'ITER c'est inaccessible, on a pas le temps d'attendre 50ans de recherche (et l'argent qui va avec) pour savoir si ça marche. Il faut mettre l'argent dans les économies d'énergie et ensuite on pourra s'appuyer sur ce genre de projet (celui de l'article pas l'ITER) pour subvenir à nos besoins énergétique.

Le (thermo)nucléaire est l'inverse de ce qu'il faut faire, ça pousse à la consommation, car l'énergie est issue de grosses centrales mal répartie. L'idéal c'est pleins de petites sources renouvelables différentes qui se compense et une demande en énergie qui s'adapte. Des appareils électroménagers qui savent quand consommer de l'énergie, exemple : le lave-linge fonctionne la nuit car les éoliennes produisent de l'énergie mais tout le monde dort.

Les solutions existent mais il va falloir faire un petit effort et ne pas croire à la source d'énergie inépuisable et sans inconvénient.

Daniel Roux a dit…

Ce serait d'autant plus réalisable si chaque unité habitable, maisons individuelles, immeubles, ateliers, usines etc., était équipé de panneaux photovoltaïques pour autoconsommation, comme le raccordement au tout à l'égout, au téléphone et autres, ce qui réduirait la nécessité de construit des centrales monstrueuses et centralisées. Seule les fortes puissances, machines etc. seraient fournies par les équipements existants, hydrauliques, éoliens, voir thermiques, qui seraient largement suffisant.