A la une :

Un éclairage public économe

La petite ville de Préfailles test un nouveau concept d'éclairage public

Des légumes gratis !

Dans la commune de Saint Jean de Valeriscle, des passionnés cultivent des légumes bénévolement

La première station service de Biogaz

Des camions roulent au biogaz produit par les dechets organiques de la commune...

Une étiquette-énergie plus que laxiste

Des constructeurs qui se notent, une marge d'erreur importante, des consommations sous estimées, enquête sur une notation plutôt laxiste

Pangas et saumons : Elevage en eaux troubles

Comment les élevages intensifs de saumons et de pangas intoxiquent les consommateurs

Des éoliennes encore plus performantes

La société Modec développe un prototype d’éolienne flottante hybride

Le scandale du cuir et du Bycast au Bangladesh

Le reportage d’Envoyé spécial sur ce scandale sanitaire et environnemental.

mercredi 6 décembre 2006

Faut il être Bobo pour être écolo ? (Vidéo humour)


Comparons le mode de vie de deux personnes au pouvoir d'achat bien différent...


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Très bon film. C'est drôle, et c'est pas mal vu comme critique des riches donneurs de leçon. J'en fais partie, mais je n'irai pas à Marakech pour un week-end.
Et j'ai fait zéro voyage en avion en 2006.

Ensuite, on peut aussi proner un engagement responsable de tous, riches ou modestes. Le film est un peu discutable sur ce plan car il semble légitimer le fait de ne rien faire quand on est pas crésus...

Sinon, serait-il possible de savoir d'où vient cette vidéo ? On dirait que c'est une émission de télé, mais laquelle, quelle chaîne, quelle heure...

Merci d'avance.

Thomas

Krystel a dit…

Merci de m avoir permis de voir ce reportage, plus que réaliste.

Les dernières secondes font vraiment réfléchir.

Raph a dit…

Consciemment ou non, la dernière phrase rejoint l'idée de "simplicité volontaire" : c'est avant tout avec une vie plus simple qu'on causera moins de pollution.
Ca ne veut pas dire forcément être "pauvre", mais ça rappelle que ce sont souvent les plus gros luxes qui ont un impact grave sur la planète. Ennemixemple n°1 : l'avion !

Antoine a dit…

C'est un extrait de l'émission "groland" diffusé sur canal plus le samedi à 20h25.
http://www.canalplus.fr/pid38.htm

stratenvie a dit…

Dans un certain sens c'est pas si eloigné de la réalité que cela. Sa reste discutable certe, mais bon, faut bien se marrer un peu !

Allez je vais la mettre sur mon blog

Anonyme a dit…

ça fait aussi qqes années que la compensation existe. À défaut e ne pas voyager (qui reste la meilleure des solutions), on peut compenser son cout écologique en cotisant auprès de sites spécialisés.